Balayer Fermer Partir

 

A quoi tient le souvenir d'un lieu?

« Balayer Fermer Partir » est né de la rencontre entre l’écrivain Lise Beninca et la danseuse Adèle Duportal. Ce solo du même nom que le roman de Lise Beninca interroge sur les lieux : à quoi tient l’appartenance à un lieu?

 La maison de notre enfance toujours présente dans nos souvenirs, notre corps qui devient lieu, l’espace qui reprend ses droits. Il questionne sur le corps qui se désintègre, se dépossède, le mouvement qui cherche un sens, une raison.

Nous choisissons l’espace dans lequel nous vivons : la couleurs des murs, le sol, le plafond, les portes, les fenêtres, mais le corps qu’en est-il ? Nous vivons dedans sans pouvoir choisir ses fondations, son enveloppe, ses contours.... ​

A partir de 10 ans

Durée : 60 min

Danse et texte

 

Lise Beninca vit à Paris et rédige des chroniques pour Le Matricule des Anges. Elle est écrivain et travaille dans le milieu de l’édition. Elle est l’auteur de Balayer fermer partir (Editions du Seuil, 2008), Les oiseaux de paradis (Editions Joelle Losfeld, 2011) et Des objets de rencontre (Editions Joelle Losfeld, 2014).Son écriture retenue et inventive, explore, en revendiquant l’héritage de Georges Perec le vide au cœur de chaque espace, public ou privé, extérieur ou corporel.

« Y a-t-il un certain nombre de mètres carrés au-delà desquels l’espace est supérieur à ma capacité de présence? J’emplis trois pièces de ma vie quotidienne. La quatrième reste inerte comme un membre inutile. »

  • Facebook
  • YouTube
  • Instagram

© CiePlumea

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now